Médicaments pour la perte de poids

Dois-je prendre un médicament pour perdre du poids? La prévalence mondiale du nombre de cas d’obésité a triplé depuis 1975. (1) Pour la perte de poids, certains vont se tourner vers des diètes amaigrissantes, l’activité physique, la chirurgie et plus récemment la médication. De plus en plus de gens se tournent vers cette dernière alternative. Alors, ils consultent leur médecin pour demander des médicaments pour perdre la perte de poids. Pour pouvoir avoir accès à ces médicaments, la première étape devrait être les changements des habitudes de vie afin de perdre du poids (alimentation, diète, hygiène de vie, etc.). Ensuite, si cela n’a pas fonctionné, le médecin pourrait considérer un médicament pour la perte de poids pour ceux ayant un IMC de plus de 30 ou de plus de 27 avec une maladie liée à l’obésité (hypertension, cholestérol élevé, etc). De plus, il est impératif pour les médecins de vérifier les antécédents médicaux et puisque ces médicaments peuvent avoir un impact sur la santé du patient. Présentement, au Canada, 3 médicaments peuvent être prescrits sur l’ordonnance d’un médecin, soit Contrave® (naltrexone et bupropion), Saxenda® (liraglutide) et Xenical® (orlistat) (2). Comment ces médicaments fonctionnent-ils? Contrave (naltrexone et bupropion) Ils agissent au niveau du cerveau et plus précisément sur l’hypothalamus (centre de régulation de l’appétit) ainsi que sur le circuit dopaminergique mésolimbique (système de récompense) pour réduire la sensation de faim (3). Saxenda (liraglutide) / Ozempic (semaglutide) Ce médicament contient l’hormone GLP-1 (glucagon-like peptide-1) qui doit être injectée avec un stylo prérempli. Cette hormone est naturellement produite par le corps. Elle réduit l’appétit, donc réduit naturellement la quantité de nourriture ingérée par le patient (4). Xenical (orlistat) Celui-ci réduit l’absorption intestinale des gras ingérés (5). Donc on absorbe moins d’énergie (Calories) de nos aliments gras. Points positifs Il est vrai qu’une personne peut être en bonne santé malgré qu’elle vive dans un corps gros ou qu’elle vive avec l’obésité. Par contre, l’excès de masse adipeuse peut nuire au mouvement et augmente les risques de souffrir de maladies cardiaques, de certains cancers, d'arthrose, de diabète, d’hypertension (6), peut diminuer l’espérance de vie, etc. (7) Les études ont démontré que prendre ces médicaments peut aider à la perte de poids chez un grand nombre de sujets (variable d’une personne à l’autre). Par le fait même, cela diminue les risques de souffrir des maladies nommées ci-haut. Points négatifs Les effets secondaires dépendent entre autres du médicament utilisé et du profil du patient. Voici quelques effets secondaires possibles: nausées, vomissements, diarrhées, constipation, maux de tête, problèmes de sommeil, etc. (8). Ces médicaments peuvent également entraîner une dénutrition chez plusieurs s’ils sont mal accompagnés dans ce processus de perte de poids ou si leur alimentation est déséquilibrée. Une malnutrition peut avoir comme conséquences une perte de masse musculaire, la fatigue, l'apathie, l'ostéoporose, etc. Le coût associé à la prise de médication peut être élevé. C’est un coût monétaire pour le système de santé. Il se peut que la prise de ces médicaments doit être à vie. Il manque d’études scientifiques à long terme sur ses médicaments. Ces médications sont toutes récentes. À ce jour, nous ne savons pas les effets secondaires possibles à long terme. Conclusion Finalement, plusieurs médicaments démontrent pour un grand nombre de personnes des effets positifs de perte de poids, mais il est important de prendre en considération les points négatifs mentionnés ci-haut. Par ailleurs, les médicaments ne remplaceront jamais un mode de vie sain. Pour la perte de poids saine, il faut souvent changer nos habitudes de vie (alimentation, activité physique, sommeil, etc.). Pour plus de réponses à vos questions, parlez-en à votre professionnel de la santé. À la prochaine, Karine Drouin, Nutr. dt.p. Références 1- OMS. (Août, 2020). Obésité et surpoids. Retrouvé le 26 mai 2022 au https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight 2- Obésité Canada. (n.d.). Médicaments vendus sous ordonnance. Retrouvé le 5 mai 2022 au https://obesitycanada.ca/fr/gestion-de-lobesite/medicaments-vendus-sous-ordonnance/ . 3- Contrave. (2018). Retrouvé le 1er mai 2022 au https://contrave.ca/fr/wp-content/uploads/sites/3/2018/03/PM_CONTRAVE_FR_12FEB2018.pdf 4- Saxenda. Retrouvé le 25 mai 2022 au https://caf.novonordisk.ca/content/dam/nncorp/ca/fr/products/Saxenda_CI_French.pdf 5- Svendsen, M. Helgeland M., Tonstad, S. (2009). The long-term influence of orlistat on dietary intake in obese subjects with components of metabolic syndrome. Journal of human nutrition and dietetics : the official journal of the British Dietetic Association. Retrouvé le 1er mai 2022, en ligne au https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19192027/ 6- Association des médecins endocrinologues du Québec. SURPLUS DE POIDS ET OBÉSITÉ. (n.d). Retrouvé le 31 juillet 2021 au https://www.ameq.qc.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=37&Itemid=246&lang=fr 7- Minerva. (2004). L'obésité réduit l'espérance de vie. Retrouvé le 25 mai 2022 au http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/863 8- 811.novascotia.ca. (Mai, 2014). Médicaments d’ordonnance pour la perte de poids. Retrouvé le 25 mai 2022 au https://811.novascotia.ca/health_topics/medicaments-dordonnance-pour-la-perte-de-poids/?lang=fr

Médicaments pour la perte de poids